clouds et stockages

Utilité des clouds et stockages

clouds et stockages el-capitan

Je ne m’attendais pas à subir une panne d’ordinateur assez conséquente pour devoir reformater mon disque dur, donc perdre toutes mes données.
Depuis des années j’ai pris l’habitude de stocker mes images sur des serveurs externes, mais ensuite j’ai voulu travailler avec le creative cloud Adobe.
Puis j’ai compris que ce n’était pas l’idéal.
Dans cet article je vais partager mon expérience personnelle, peut-être que la vôtre sera différente.

Photobucket

clouds et stockages

J’ai utilisé Photobucket au début de ma pratique de l’informatique, cela me paraît bien loin car c’était dans les années 2000. Cependant ce service a sauvé mes données et grâce à mon compte, que j’ai toujours depuis plus de 10 ans, je retrouve avec émotion des albums que j’ai depuis perdus, dans des ordinateurs qui sont partis avec leurs propriétaires.
Aussi je supporte leur publicité envahissante et actuellement, je suis en train de télécharger mes photos dans de nouveaux albums, car je réalise que ce site garde le mieux mes photos-souvenirs.

Google photo

clouds et stockages

Je suis fan de Google, mais si je le mets en deuxième position c’est qu’à vouloir être trop performant, l’aspirateur à images a de petits inconvénients.
J’adore quand il me prend mes images dans l’appareil photo Google de ma tablette et qu’il me sort des animations d’enfer.
En revanche il va proposer des albums de photos ratées, des effets spéciaux sur des images floues, bref c’est un robot, il faut le prendre d’où ça vient.
Là où le côté automatique est plus gênant c’est quand Google vous propose des services qui vous plaisent, auxquels vous vous habituez, puis du jour au lendemain, sans prévenir, il supprime le service, télécharge les mêmes photos depuis un autre ordinateur sur lequel vous avez mis l’outil et vous vous retrouvez avec une tonne d’albums, dont vous ne comprenez plus la chronologie et pour retrouver vos petits, vous devez passer des heures à tourner lentement la molette de votre souris.

Creative cloud Adobe

creative-cloud clouds et stockages

J’ai craqué devant la présentation d’Adobe sur son creative Cloud, je suis ravie et satisfaite des outils sur abonnement, les logiciels sont extraordinaires, en revanche…et oui il y a toujours un bémol.
Quand j’ai voulu profiter de ma tablette, comme la graphiste américaine en démonstration, ma tablette (une galaxie toute neuve et pas de la crotte) était incompatible.
Il n’y en a que pour la pomme et encore la pomme en or.
J’ai été déçue aussi car selon les ordinateurs ce n’est pas la même version de logiciel qui est proposé et en plus quand le cloud est pris d’assaut outre-Atlantique vous pouvez toujours faire la queue en Europe ça prend des heures voire des jours pour mettre sur votre serveur un fichier complet in-design et ces images sources… le travail sur le même fichier en collaboration on oublie.
Par exemple vous voulez collaborer avec une personne qui a les logiciels de l’année précédente, elle ne pourra pas ouvrir les vôtres.
Moralité sur le cloud je ne mets que des PDF bien pépères et encore méfiance, si vous donnez un lien de partage à un collaborateur et qu’ensuite vous changer le dossier, le collaborateur s’il a ouvert l’ancienne version ne sera pas averti d’une actualisation et si son niveau d’utilisateur n’est pas élevé il n’aura pas le reflex d’actualiser… je ne rentre pas dans les détails mais j’ai eu de sérieux malentendus avec un client suite à cela.
Je suis donc revenu à la méthode d’avant, à savoir, prendre mon Filezilla et transférer mes fichiers sur un serveur pro et renommer les fichiers différents à chaque fois pour envoyer des liens neufs à mes clients.
Et comme je ne peux pas me connecter sur internet chez tous les clients, je ne profite même pas des outils géniaux tel Adobe Acrobate DC pro…Frustration !

cloud-adobe

En résumé

Conservez vos albums-souvenirs sur Photobucket, amusez-vous avec Google photos, et oubliez le creative cloud sauf pour stocker vos fichiers PDF perso ou vos images à partager sur Behance.
Je retourne de ce pas faire mes sauvegardes et jure d’être plus systématique dès que je me serai débarrassé de la dernière mise à jour d’El capitan, dernier conseil si vous avez un MAC ne faites pas la mise à jour 10.11.5 si vous n’êtes pas certain d’avoir tout sauvegardé avant, ce n’est vraiment pas marrant de ne plus pouvoir arrêter son ordinateur.
J’en profite pour remercier l’équipe de dépannage d’Apple j’ai pris hier le petit déjeuner avec Alicia et le café avec David car il a fallu que je passe 4 heures au téléphone pour en arriver à reformater les disques durs de mes deux ordinateurs MAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *